Un Autre Futur - octobre 2010

Samedi 2 octobre 2010, par cnt // Un autre Futur

 RACISME D’ETAT

période bizarre en France, où le racisme d’Etat contre
les Gitans passe « comme une lettre à la poste »,
et devient du coup le discours à la mode chez les politiciens
de droite. Un ministre reste en fonction après
une condamnation pénale pour incitation à la haine
raciale. Toute contestation de cette politique est systématiquement
taxée d’angélisme ou de caricature. Cette
hystérie anti-Tsigane est parti de l’affaire Luigi
Duquenet, jeune Gitan de nationalité Française, tué par
un gendarme à St Aignan, mais ce sont les Gitans
Roumains qui ont été désignés à la répression. Ce qui se
passe en France est inédit en Europe depuis la 2e
guerre mondiale.

M.

TRAITER un policier DE « MERDE »,
lui expliquer qu’Il fait « un MÉTIER DE Con »
le menacer, le bousculer...
Sans Avoir Aucun problème, c’est possible !
Il suffit d’être le fils Du patron de la police
 [1]

Voici les faits. Le 18 février 2009 à 23 heures 50, à Paris,
un brigadier de police interpelle le conducteur d’un
« ...scooter de couleur rouge faisant des slaloms et des dérapages sur
le trottoir... ». Il constate : « il sentait l’alcool. Cet individu a commencé
à m’insulter : ‘‘Tu fais un métier de con, je vais te
muter à la circulation’’. .. il m’a poussé une fois au niveau de
la poitrine, il a essayé une deuxième fois... il m’a invectivé : ‘‘je vais
t’exploser, tu n’es qu’une merde’’ . » [2]
Si un jeune Rom, ou tout simplement un enfant de fauché
moyen avait fait ça, tout le monde connaît la suite :
garde à vue, passage en flagrant délit, condamnation pour
outrage et coups et blessures sur agent de la force
publique... ce qui va, même pour un mineur, jusqu’à deux
ans de prison et 7 500 euros d’amende. Tous les jours, des
personnes se retrouvent direct dans la case prison pour
moins que ça !

Pourtant, plus d’un an et demi après les faits, notre
sympathique conducteur de scooter n’a eu absolument
aucun ennui. Son dossier n’a même pas été transmis au
Parquet. Il a été classé sans suite au commissariat. La raison
 ? Son papa s’appelle Frédéric Péchenar. Il est directeur
général de la police nationale. C’est un grand ami d’un
certain Nicolas Sarkozy et un grand partisan de la « tolérance
zéro »... pour les enfants des autres !

Il y a tout de même une enquête en cours. Pas pour
savoir qui a donné l’ordre de classer sans suite, mais pour
savoir qui a communiqué la photocopie du dossier aux
journalistes ! [3] Ils n’ont honte de rien.

Jules

Le tueur Du fuyard était un gendarme,
le tortionnaire DE la vieille dame un ancien

On se souvient de l’émotion causé par l’assassinat de
Suzanne Degeilh, 97 ans, tuée à son domicile toulousain
à coups de poing dans la figure. Le meurtrier vient
d’être arrêté cette semaine. Il s’agit d’un ancien... gendarme.
En 2008, Joseph Guerdner, en garde à vue pour une
banale affaire de vol, a affaire à un autre gendarme. Bien
qu’il soit menotté et attaché aux chevilles, il tente de s’échapper.

Le gendarme Christophe Monchal lui colle alors
7 balles dans la peau, dans le dos. Ce gendarme vient d’être
acquitté par les assises. De quoi redonner de l’espérance
au meutrier de Suzanne Degeilh : en arrivant à son procès
en uniforme, au train où vont les choses, il repartira
acquitté....

Denis

[1A notre avis, ça marche aussi avec les enfants de ministres,
de grands patrons, de millionnaires... quoiqu’ils fassent, on ne
les arrête pas, et, si on les arrête, on les relâche tout de suite.

[2Les documents ont été publiés par « Aujourd’hui en
France » du 16 septembre 2010.

[3Les documents ont été publiés par « Aujourd’hui en
France » du 16 septembre 2010.