Secte

La pédagogie Steiner-Waldorf 

enseignement alternatif ou endoctrinement labélisé bio ?

Les pédagogies alternatives ont le vent en poupe aujourd’hui et cela est très compréhensible. L’enseignement « classique » de l’éducation nationale n’est pas sans défaut, loin de là ! Même si c’est un enseignement qui justifie son existence par sa gratuité, son uniformisation et son égalité des chances, nous savons très bien que ce système n’a d’égalitaire que le mot. Les enfants qui ne rentrent pas dans « la norme » et ceux des classes défavorisées en sont les premières victimes :

• pas de possibilité de se payer des cours de soutien si difficulté scolaire (l’éducation nationale n’ayant pas de dispositif concret de soutien scolaire) ;
• pas de possibilité de se loger convenablement (donc l’accès aux universités est plus difficile sans logement à prix correct à proximité) ;
• disparités énormes entre les établissements selon les zones (il faut payer pour un enseignement dit de « qualité ») ;
• « luttes des places » institutionnalisées par la culture du classement (notes, test, moyennes, etc.) ;
• redoublement (qui ne sert à rien) [1] ;
• programme rigide et obsolète ;
• le développement de l’imagination et l’originalité sont bannis des programmes ;
• classes en surnombres (empêchant le travail individuel) ;
• enseignants peu considérés, peu rémunérés, et avec peu de ressources.

Nous le savons depuis longtemps, notamment depuis Pierre Bourdieu (sociologue français 1930-2002), l’école est avant tout élitiste et une machine de reproduction des inégalités sociales. Et même si la ligne d’arrivée est effectivement identique pour tout le monde (sur papier !), on ne part pas tous du même point : pour beaucoup le chemin sera long, voire beaucoup plus long que « la norme ». Certains ne verront même jamais l’arrivée...

Donc, oui, il faut changer l’école !

C’est pourquoi les pédagogies alternatives sont assez séduisantes : ce sont souvent des écoles plus autonomes, où les élèves sont mis au centre de la pédagogie – qui n’est pas considérée comme un dogme. Les enseignants ont, en général, plus de temps et plus de ressources pour les élèves. Enfin, les systèmes d’évaluations sont différents, plus valorisants. Tout cela génère moins de stress et moins de compétition.

La pédagogie Freinet (Célestin et Élise Freinet, 1920), la pédagogie Montessori (Maria Montessori, 1907), la pédagogie Decroly (Ovide Ducroly, 1907) sont les pédagogies les plus connues, avec des écoles partout dans le monde. Il y a également la pédagogie Steiner-Waldorf (Rudolf Steiner, 1935 à Waldorf Astoria, en Allemagne) que nous pourrions ajouter à cette liste de « nouvelles pédagogies ». Cette pédagogie compte actuellement 15 écoles en France.

Sauf que…

En regardant d’un plus près et grâce au témoignage de Grégoire Perra (ancien élève devenu professeur au sein des écoles Steiner-Waldorf [2]), nous pouvons nous rendre compte que derrière la belle boutique de l’enseignement alternatif à la mode écolo que vendent les écoles Steiner-Waldorf se cache, non pas un enseignement, mais un endoctrinement de la société anthroposophique universelle.

Késako l’Anthropo machin chose ?????

La société anthroposophique universelle est une association internationale chargée de faire la promotion de l’anthroposophie, courant ésotérique créée par l’occultiste Rudolf Steiner au début du XXe siècle. (Ce courant est issu d’une scission de la Société Théosophique de Blavatsky.)

L’anthroposophie est un fourre-tout, un syncrétisme religieux et ésotérique qui emprunte des éléments au Bouddhisme et à l’Hindouisme (concept de karma et de réincarnation) et au Christianisme (idée du Christ en tant que sauveur du monde). La société anthroposophique a des ramifications dans tous les domaines de la vie (ce qui montre son réseau d’influence) : la pédagogie (nos copains des écoles Steiner-Waldorf) ; les arts (Eurythmie) ; la santé (Médecine anthroposophique, entreprise pharmaceutique Weleda) ; l’économie avec des banques (Nef, GLS Bank, Triodos,etc….) ; l’agriculture (Biodynamie) ; le religieux (Communauté des chrétiens) ; la politique (tripartition sociale). Ils feraient presque passer la Scientologie pour des amateurs !

Bon ok, d’accord, mais peut-être que leurs méthodes d’enseignements sont bien ? Non ?

Ben heu…. Si seulement il y avait des méthodes… C’est ça le problème [3] ! Car, même si certaines personnes ne sont pas toujours forcément d’accord avec leurs pédagogies, Freinet, Montessori et Decroly étaient des pédagogues reconnus, ce qui n’est pas le cas de Rudolf Steiner.

Essayons de comprendre ce qui ne peut pas fonctionner dans la pédagogie Steiner-Waldorf :

1/ Le cycle de la pédagogie est basé sur des cycles issus de (je cite) « la construction karmique des individus [4] ». Pas de livre et d’apprentissage avant 7 ans, mais des histoires racontées et des fêtes suivant le cours des saisons (St-Michel, St-Martin, St-Bidulle, etc..). A priori rien de grave, nous fêtons bien Noël et Pâques dans toutes les écoles. Sauf que les fêtes dans les écoles Steiner-Waldorf sont surtout des rituels qui durent plusieurs jours et qui collent à la doctrine de notre cher Rudolf. Doctrine où se trouve pêle-mêle : des Archanges, des Archées, des incarnations planétaires généralisées, un corps physique, un corps astral, un corps éthérique, une dette karmique5, etc.

2/ Les élèves gardent le même professeur pendant 6 à 8 ans. Alors, imaginons la dépendance affective qui en résulte pour des enfants (surtout encore petits !), lorsque l’on côtoie le même professeur pendant tant d’années. D’ailleurs, Steiner le dit en toutes lettres dans ses conseils aux professeurs : « C’est une caractéristique des élèves Waldorf d’être très jaloux de leurs propres professeurs, de ne faire grâce qu’à leurs propres professeurs, de considérer qu’eux seuls font ce qui est juste. Monsieur A. (professeur de l’école Waldorf) n’est déjà plus un homme, les enfants le considèrent presque comme un Saint. » On peut donc enseigner ce qu’on veut, les élèves n’ayant plus de sens critique.

3/ Le sport est banni, car, selon Steiner, les mouvements répétitifs du sport incarnent trop profondément dans le corps physique et rendent matérialistes. Steiner dit « La gymnastique est une barbarie ! ». La seule activité artistique autorisée est la pratique de l’Eurythmie. L’Eurythmie est l’art du mouvement.
Selon Rudolf Steiner : « faire de l’eurythmie permet de préparer son corps à recevoir les mouvements du monde spirituel, la regarder permet d’intensifier le corps astral et le “Moi”. L’eurythmie fortifie l’âme en la faisant pénétrer vivante dans le suprasensible ».
Grégoire Perra dit de l’Eurythmie que : « c’est la chose la plus inutile qu’il ait faite dans sa vie. ». Nous pouvons le croire sur parole !

4/ La notation est remplacée par l’annotation. Pour faire simple, les appréciations sont aussi bonnes que possible. Les professeurs ne parleront jamais des faiblesses des élèves. Bonne chance pour progresser et s’améliorer !

5/ Les écoles Steiner-Waldorf sont également connues pour être des foyers épidémiques, car Steiner était contre la vaccination, cela alourdissant la « dette karmique » justement.

6/ Et pour finir en beauté la vision de l’anthropologie de Rudolf Steiner. Pour Steiner ; « les peuples non blancs ou non « aryens », du monde moderne sont des descendants dégénérés des populations atlantéennes et lémuriennes qui ne sont pas parvenus à progresser vers la race blanche, laquelle serait la plus apte à progresser spirituellement. » D’après Rudolf Steiner toujours : « les âmes s’incarneraient dans les différentes races selon leurs mérites. » [5] No comment !!!
Nous pouvons à présent nous rendre compte que la pédagogie et donc les écoles Steiner-Waldorf sont surtout un moyen de diffusion de la pensée ésotérique et sectaire de Rudolf Steiner et qu’elles sont le bras armé de la Société Anthroposophique Universelle.

Le but des anthroposophes, comme le démontre Grégoire Perra, est de sensibiliser les enfants à l’Anthroposophie dès le plus jeune âge. Même si les enfants sortent de ses écoles et reviennent dans des écoles dites traditionnelles sans avoir eu l’impression d’avoir été endoctrinés, ils garderont une sympathie à l’égard du mouvement et auront une grille de lecture du monde qui repose sur les concepts anthroposophiques et ésotériques de Steiner. Une méthode cynique et vicieuse qui a pour but de détruire le libre arbitre et le sens critique de l’individu en l’enfermant dans une vision complètement délirante de la réalité. L’enseignement dans les écoles Steiner-Waldorf n’est donc qu’un prétexte permettant de sensibiliser les enfants à la symbolique ésotérique, mystique et sectaire de l’Anthroposophie.

Même si à première vue, les écoles Steiner-Waldorf semblent s’inscrire dans une pédagogie alternative, voire libertaire, il n’en est rien. C’est avant tout un enseignement qui cache un endoctrinement subtil, doux et discret, qui s’étend durant toute l’enfance, par petites touches successives pour ne pas affoler les parents et briser la méfiance, ce qui le rend terriblement efficace malheureusement.

Suite à son témoignage sur la dérive sectaire des écoles Steiner, Grégoire Perra, enseignant, ancien anthroposophe, fait l’objet de trois procédures judiciaires de la part d’anthroposophes. Vous pouvez trouver de plus amples informations sur sa page : https://veritesteiner.wordpress.com/soutenir-gregoire-perra/. Si vous désirez le soutenir financièrement afin de l’aider à payer les frais d’avocats, vous pouvez le faire via cette cagnotte : https://www.okpal.com/soutenir-le-lanceur-d-alerte-gregoire-perra/#/

N’oublions pas les paroles de Francisco Ferrer, pédagogue espagnol (1859-1909) : « Élever l’enfant de manière à ce qu’il se développe à l’abri des contraintes idéologiques, et aussi publier les manuels scolaires susceptibles d’aider à atteindre ce but. »

SⒶM

[1L’auteur de ces lignes en sait quelque chose !

[3Je vais ici faire un bref résumé de l’excellent blog https://aucreuxdemoname.fr/blog/a-lcole-avec-rudolf-steiner/ que je vous invite à lire si vous désirez avoir des informations supplémentaires

[4De la naissance à 7 ans l’esprit doit « s’adapter à son existence dans le monde matériel », de 7 à 14 ans, l’enfant apprend par l’acceptation de l’autorité et l’émulation et de 14 à 21 ans, le corps astral est attiré dans le corps physique.