TIRS FASCISTES AU PISTOLET A CLERMONT-FERRAND

Dimanche 19 janvier 2014, par cnt // Antifachisme

« C’est seulement en se libérant de la peur que l’homme peut gagner sa liberté  » Buenaventura
Durruti, 1932.

Vendredi 17 janvier 2014 vers 23h15, un fasciste a tiré délibérément par arme à feu à
plusieurs reprises sur un groupe de personnes, qui assistaient à un concert de soutien pour le
retour d’une famille arménienne. Deux personnes ont été bléssé-es (tête, main et genoux) et
emmené-es aux urgences. Les deux bléssé-es ont porté plainte et les résident-es du lieu ont posé
une main courante. Nous leur assurons notre soutien total.
Le Syndicat des Travailleurs-euses et Précaires/CNT-AIT 63 condamne fermement cet
attentat. Après le meurtre de Clément Méric, les agressions fascistes continuent en toute
impunité. Nous constatons qu’en ces périodes de crise capitaliste, c’est avec une aisance
déconcertante que les militants fascistes montent toujours d’un cran dans la violence. A Clermont-
Ferrand, du détournement des affiches de films dans le Centre Jaude, de la perturbation du cercle
de silence (cf le journal Exclusif numéro 34) , des menaces de morts sur les murs à Chamalière (La
Montagne du 11 juin 2013, le Nouvel Observateur du 12 juin 2013), aux provocations lors de
l’occupation de la Place de Jaude (septembre 2013), la gravité des faits n’a fait que croître. Qu’un
militant fasciste nous rappelant l’esthétique nazie (tel Brievik en Norvège), ait pu se procurer une
arme et venir tirer sur une foule, devant la passivité de toutes les institutions, nous force à croire
que cela était malheureusement prévisible.

L’histoire nous apprend que seule une révolution sociale et libertaire détruira le fascisme,
qui n’est que le produit d’un capitalisme en décomposition. Il faut dès aujourd’hui organiser une
pression constante : manifestations, ripostes, autodéfense populaire. La CNT-AIT informera le plus largement possible, et soutiendra toutes celles et ceux qui s’organisent et luttent de manière
autonome contre le capitalisme et ses fléaux.
Contre le fascisme, la lutte des classes.

Syndicat des Travailleurs-euses et Précaires/CNT-AIT 63
18 janvier 2014