Contre les violences policières : La mobilisation ne peut que se développer et s’amplifier

Lundi 3 novembre 2014, par cnt // Sivens

En 1986,pour briser la révolte de la jeunesse, le gouvernement de droite adoptait la stratégie de la tension. Malik Oussekine en est mort. En 2014, le gouvernement de gauche adopte la même stratégie contre les opposants au barrage du Testet . Rémi Fraisse en est mort .

Hier, Samedi 1 Novembre, nous avons assisté à Toulouse à la mise en œuvre de cette même stratégie. En hommage à Rémi Fraisse, un rassemblement pacifique de 2000 personnes place du Capitole a été empêché de manifester dans les rues pourtant piétonnières, volontairement fractionné par un dispositif policier surdimensionné et surarmé qui n’a pas hésité à gazer les nombreux promeneurs. Pourquoi Cela ? Pour tenter de retourner la population contre les manifestants. Cette stratégie honteuse est vouée à l’échec

Ainsi aujourd’hui , plus de 3000 personnes se sont réunies au Testet , en hommage à Rémi et pour protester contre les violences policières . Soulignons que comme il n’y avait aucun képi à l’horizon tout s’est déroulé sans aucun incident .

Face aux atteintes aux libertés fondamentales , face à l’Etat qui nous méprise , face aux médias qui nous mentent , la mobilisation populaire ne peut que se développer et s’ amplifier .

CNT -AIT Toulouse , le 02 novembre.