Un Autre Futur avril 2014

Dimanche 30 mars 2014, par cnt // Un autre Futur

 Réclamons la déchéance des Vrais délinquants : les patrons et l’état !

Casse du système des retraites,
hôpitaux surchargés,
casse de La Poste,
chômage de masse, augmentation
du travail précaire,
renforcement des
contrôles, restrictions des
libertés publiques, suicides
et maladies professionnelles
en hausse, pathologies et
cancers liés aux diverses
pollutions, attaques racistes,
taxes et impôts qui ne
cessent d’augmenter, écarts
grandissant entre les riches
et les pauvres, destruction
de l’environnement, de plus
en plus de personnes sans
logements ou vivant dans
des habitats insalubres, coût
de la vie de plus en plus
cher... La liste des multiples
attaques que nous avons déjà
dû essuyer ne cesse de
s’allonger.

Si nous persistons à nous
battre, chacun dans notre
coin, uniquement contre
celles qui nous
frappent directement,
nous serons
vaincus
(comme un patient
qui lutterait
contre les symptômes de la
maladie sans prendre le mal
à la racine), car l’État et les
patrons nous attaquent les
uns après les autres, à tour
de rôle, pour nous affaiblir
tous et augmenter encore
plus leurs privilèges.
Dans le passé, les salariés
ont laissé beaucoup de
forces dans des combats
parcellaires (même s’ils
étaient justifiés) sans se préoccuper
de ce qui arrivait au
voisin. Cela a été inefficace
et a fini par en décourager
plus d’un !

Face au pillage organisé par
les patrons (voir les
chiffres en page 1)
avec la complicité
de l’État, seule la
solidarité des exploités
peut être la
réponse. Pour se défendre,
le travailleur, le chômeur,
l’étudiant, doivent lutter
contre leurs deux véritables
ennemis : le patronat et
l’État. Nous n’avons pas besoin
de l’État pour avoir un
service public de qualité !
Nous n’avons pas besoin des
patrons pour produire et
subvenir à nos besoins !
Leurs intérêts ne sont pas
les nôtres ! Qu’ils s’en aillent
tous !