Un Autre Futur février 2014

Lundi 3 février 2014, par cnt // Un autre Futur

 A EADS,quand les bénéfices bondissent on licencie !!

En 2012, Airbus
a vendu 833
avions, contre
650 prévus.

Des commandes d’avions
jamais y’ a en eu autant, des
bénéfices records , le 1er
trimestre 2013 ont été multipliés
par deux par rapport
aux 1er trimestre 2012,
Après des centaines
de millions d’euros
en plus, c’est le moment
pour faire des
économies . Donc de
« conclure un accord
sur la compétitivité
 », ce qui signifie
après avoir fait beaucoup de
bénéfices qu’il faudra en
faire plus, et encore plus.....
Parole d’actionnaire, « Il
nous faut licencier.... », nous
n’avons pas le choix...
Pas de panique car les syndicats
ont claqué la porte
des négociations , en fait on
pourrait voir cela autrement
« on sort par la porte,
mais nous reviendrons pas
la fenêtre ».
Mais bon ils ont promis des
mouvements de contestation
pour janvier.
2 heures de débrayages peut
être mais il y réfléchisse. Si
le patron est d accord et si
cela bien sur ne retarde pas
les livraisons, pourquoi
pas ?

En sortant plus d’un avion
par jour, les retards coûte
vite très cher ….
Après il y’ a les sous traitants,
les intérimaires, les
CDD, combien vont être
touché on ne sait
pas, après il y aura
des départs volontaires,
et après, selon
la promesse du
patronat pas de
« licenciement sec »
à EADS ( ou AIRBUS) . Cela
sera certainement des licenciement
mouillés ??
Des travailleurs d’ Airbus
risquent de s’écraser en
plein vol pendant que les
bénéfices s’envolent, sauf
s’ils freinent les moteurs à
temps...
Un atterrissage facile à gagner
, mais encore faut-il en
avoir la volonté et qu’ils organisent
eux même leur
plan de vol....malheureusement
ils est probable que
cela soit les grosse machines
syndicales qui tiennent les
manettes de pilotage...
Bienvenue dans la compagnie
« AIR & ENFUMAGES
 ».....