Ville de Sens, religion & "bonne sœur" : l’anarchisme pour la liberté, contre toutes les religions.

Lundi 21 octobre 2013, par cnt // Divers

Nous sommes heureux d’apprendre que les 2 religieuses (sœurs de la charité) quittent l’appart HLM de la ZUP de Sens où elles officiaient pour leur dieu (voir le dernier bulletin « Vivre ensemble » du doyenné de Sens). Nous ne pouvons qu’être émus des propos que les 2 bonnes sœurs tiennent dans ce bulletin : elles avaient choisi d’être au plus prêt des pauvres… Mais bien sur on déchante vite quand on se penche un peu sur les motivations des sœurs de la charité. Voici quelques extraits de la parole des sœurs : « Être près des gens et leur montrer qu’ils sont crées à l’image de dieu qui les aime », « Chaque jour nous avions une prière construite avec les psaumes, l’évangile et les données humaines (rencontres, problèmes) vécues », et encore « Se mettre au service des plus démunis, partager la vie des plus pauvres, leur donner de l’espérance, marcher à la suite de Jésus ».

Un lecteur averti voit bien que rapidement cette volonté affichée d’être au plus prêt des autres se traduit par un prosélytisme religieux et que l’attention porté aux pauvres n’est pas désintéressée. Sous couvert de charité, il s’agit bien de convertir les « nécessiteux » à un dogme, une fable non historique et non scientifique, un ensemble d’écrits compilés dans la bible et réécrits, arrangés dans les évangiles.

Car ce qui caractérise les religions et leurs missionnaires, c’est bien la volonté tenace et constante de convertir les populations, d’expliquer à tous que leur situation sociale, économique, politique est un choix d’un dieu (chrétien, musulman...), une histoire déjà écrite et qu’il ne sert à rien de se révolter et de vouloir comprendre et changer sa vie.
Or l’anarchisme n’a ni dieu ni maître, seule garantie de la liberté et de l’émancipation. L’anarchiste n’a pas d’histoire pré construite, ni bible, ni coran. Il s’instruit par sa libre pensée, se confronte aux expériences multiples. Il cherche à comprendre l’histoire sociale, politique et économique des sociétés afin d’en saisir le sens des luttes contre les pouvoirs et se libérer ainsi de l’oppression et de l’exploitation.

L’anarchiste combat toutes les religions, sans exception.

http://gasycntait89.over-blog.com/