Un Autre Futur mai 2013

Mercredi 8 mai 2013, par cnt // Un autre Futur

 LES LIAISONS DANGEREUSES : UN AMI DE MARINE ET DE CAHUZAC

Non seulement M. Cahuzac a (au moins) un compte caché, mais il a aussi (au moins) un bon copain… au Front National. Et un copain bien utile pour les affaires ! En effet, l’individu qui a aidé Cahuzac à ouvrir tranquillement et discrètement un compte en Suisse, est un certain Philippe Péninque. Qui est ce Philippe Péninque ? C’est un haut responsable du Front National. C’est un conseiller officieux de Marine Le Pen. Il avait déjà conseillé son père lors de sa campagne présidentielle de 2007. Il était alors responsable des finances du Front National. Car cet ancien responsable du GUD [1] s’intéresse beaucoup à la finance. Il est au centre d’un réseau d’entreprises tenues par des militants d’extrême-droite qui se font travailler les uns les autres. Après ça, le Front National pourra toujours chanter qu’il à horreur des magouilles. Surtout que ce n’est pas sa première grosse contradiction. Il y a à peine quelques mois, la mère Marine s’était lancée dans une violente attaque contre la consommation de viande halal. Et qu’est-ce qu’on a appris ? Que le principal fournisseur des boucheries halal de toute la région Nord/Pas-de-Calais (une des plus importantes consommatrices de France) n’était autre qu’un dénommé Paul Lamoitier, conseiller régional du Front National dans le Nord/Pas-de-Calais !

Les chiffres du mois

9,43 Euros, est le taux horaire du SMIC brut, soit 7,39 euros en net. Ça fait 1 121,93 Euros par mois. C’est avec cette somme ridicule que 2 580 000 millions de travailleurs (soit environ 11% des salariés), un peu partout en France, doivent vivre. Ou plutôt survivre.

Plus de 10 autres millions de travailleurs ne sont pas beaucoup mieux lotis, puisque, eux aussi, ils sont en dessous du salaire médian (1 675 euros net par mois). Pas de quoi faire des folies ! Pas de quoi ouvrir un compte bancaire en Suisse, se payer des vacances au Cap Nègre, acheter une résidence secondaire en Corse ou un petit pied-à-terre de 500 m2 au cœur de Paris… tout ça s’est pour les privilégiés : les patrons. Eux, quand ils touchent le Smic, c’est le Smic annuel et pas qu’une fois : les 14 plus gros patrons français se sont mis dans la poche l’an dernier en moyenne 240 fois le Smic chacun soit 4,6 millions d’euros ! Qu’est-ce qui peut justifier une telle différence entre nos salaires misérables et ses sommes fabuleuses ? Rien.

[1Groupe Union Défense. Organisation d’extrême-droite française réputée pour son activisme violent.