Un Autre Futur janvier 2013

Dimanche 13 janvier 2013, par cnt // Un autre Futur

 Anarchosyndicalisme : Les moyens et les fins

L’anarchosyndicalisme harmonise les moyens et les fins. Il s’oppose au syndicalisme traditionnel qui n’est qu’une soupape de sécurité et permet au système capitaliste de se maintenir quand les tensions sociales deviennent trop fortes. En opposition avec les réformistes, l’anarchosyndicalisme propose un projet social, une nouvelle façon de vivre solidairement ensemble, sans État ni capitalisme : la société libertaire. Car le système en place ne se réforme pas. L’anarchosyndicalisme est révolutionnaire. Il refuse de participer à toutes élections quelles qu’elles soient.

L’anarchosyndicalisme cherche à encourager la résistance populaire et les luttes auto-organisées. Par la solidarité des opprimés entre eux, nous cherchons à balayer les frontières qui ne servent qu’à nous diviser. Les partis politiques de tous bords faisant parti de ce système que nous cherchons à changer, l’anarchosyndicalisme ne collabore avec aucun d’entre eux.
Pour l’émancipation des individus, la liberté et la solidarité, détruisons ce vieux monde, construisons en un nouveau.

 Le chiffre du mois….

1,3 milliard de tonnes de nourriture dans le monde, c’est ce qui est avalé par nos poubelles tous les ans ! Des milliards d’euros jetés en pleine période de crise ! Quel gaspillage en énergie, en eau, quelles émission importante de

CO2 pour le transport de cette production... destinées à être détruite ! Des milliers, des millions d’enfants meurent de faim. Mais telle est l’aberration du système capitaliste qu’il dépense, gaspille mais ne partage pas.