Un Autre Futur novembre 2012

Samedi 10 novembre 2012, par cnt // Un autre Futur

 Visite normale d’un ministre normal

Un jet, des voiture de police partout, des haut fonctionnaires, des gros bonnets de la direction, des tapis bleus, des chaises pour les VIP (mais, pour les autres personnes, s’était debout face à un écran de 32 m2 que ça s’est passé), des stands de bouffe partout, des chiens policiers et leur maîtres policiers eux aussi, quelque démineurs ici et là, des snipers sur le toit, des brigades de la gendarmerie en veux-tu en voilà, des gyrophares pleins les yeux... sonnez hautbois, résonnez trompettes, le maire et le premier ministre arrivent à Colomiers. Ils viennent inaugurer la nouvelle chaîne d’Airbus, fleuron de l’industrie française, qui se félicite des carnets de commande déjà pleins alors que le premier avion ne vole pas encore.
Ah ! Quel progrès ! Quelle technologie !, selon les dires des patrons et de J.-M. Ayrault dont le maître mot est « compétitivité ». Mais pour nous, ça veut dire qu’il ne nous restera plus qu’à faire des heures de nuits, des week-ends, des heures sup, des astreintes, être flexibles… Ah ! Quel beau spectacle ces patrons et les hommes de ce gouvernement socialiste se serrant les paluches comme des camarades de jeu.
Après le festin - de leur coté le caviar, du nôtre de la charcuterie - le « ministre normal » est entré dans son jet et a décollé, normalement.
Mais je vous laisse deviner combien a coûté la mise en scène de cette mascarade et à quoi tout cet argent dépensé en quelques heures aurait pu être plus utile.

Un travailleur d’Airbus

 LE CHIFFRE DU MOIS : 74 000 000 000 Euros

Plus de 74 Milliards d’euros, c’est le total des bénéfices que 38 entreprises (parmi les 40 qui constituent le « CAC 40 ») ont engrangé lors de l’année 2011. A cette somme déjà fabuleuse, il faudra ajouter, quand ils seront connus, les bénéfices des deux grosses entreprises qui n’ont pas encore publié leurs comptes (Alstom et de Pernod-Ricard).