Dossier Natais "le géant du pop-corn"

Dimanche 20 mai 2012, par cnt // Agroalimentaire

+

 Nataïs : Licenciements & Conditions de travail

« L’humain, première richesse de l’entreprise »
Michaël Ehman, PDG de Nataïs dans de nombreux articles
et documents de communication
(Voir par ex. «  La Dépêche du Midi », 1er sept. 2011)

« L’humain première richesse de l’entreprise » ? Voyons voir  !

Gréve à l’hiver,

Licenciement au printemps

Comme indiqué dans l’article qui précède, une poignée d’ouvrières et d’ouvriers de la production (11 femmes et 5 hommes) sur la trentaine qui y travaillent ont fait grève en février 2011 pour exiger le paiement d’un 13e mois, prévu dans la « Convention collective des céréales prêtes à consommer  » [6].

Un premier salarié a son contrat rompu dès février. Deux autres grévistes sont licenciés en mars, puis une quatrième en juillet… Au total depuis la grève, 10 salariés ont été licenciés et au moins 6 autres ont quitté l’entreprise selon d’autres procédures. Parmi les licenciés, 5 étaient des grévistes. Pratiquement un tiers des grévistes a donc été licencié !
Au moins sept procès auront lieu devant les prud’hommes d’Auch. Vous trouverez les dates dans le tableau. N’hésitez pas à venir voir ! Il faut que tout ceci se sache.

15 intérimaires pour un ouvrier stable

Nataïs emploi un peu moins de 25 cadres et environ trois fois plus de «  non-cadres  » plus ou moins stables (CDI et CDD de plus de trois mois). En 2011, il est passé chez Nataïs pas moins de 477 intérimaires. En 2010, il y en avait eu 381. Et 333 en 2009. Ces intérimaires sont pratiquement tous affectés à la production.

Pour un ouvrier de production stable, Nataïs a donc employé en 2011 un peu plus de 15 intérimaires, généralement pour un très petit nombre d’heures chacun. 

N’empêche qu’en 2011, les 477 intérimaires ont représenté l’équivalent de plus de 24 équivalents temps plein (ETP), soit 44 % des effectifs de la production (qui se montent à environ 54 ETP  : 30 CDD et CDI + 24 ETP intérimaires). Et on passe sur les CDD inférieurs à trois mois...

Ah, ce souci de l’humain...

2,5 tonnes par jour

Question : Josette, peux-tu nous parler de tes conditions de travail quand tu étais chez Nataïs ?

Réponse : « Au différents postes de travail, les conditions sont très dures. En ce qui me concerne, tous les jours, je devais soulever et porter à bout de bras quelque chose comme deux tonnes et demi par jour en cumulé. D’où des troubles musculo-squelettiques importants. Je ne vous parle pas de la poussière ni du bruit des machines... »

Question : Et pour les horaires ?

Réponse : « Jusqu’en octobre ou novembre 2010, on faisait tous les trois huit. Depuis, il y a une équipe fixe de nuit sur le volontariat et deux autres équipes. Une fait 6 heures du matin - 14 heures, l’autre 14 - 22 heures. Une semaine on est de matin, l’autre d’après-midi et de soirée, on tourne sans arrêt d’une semaine sur l’autre. Physiquement, les trois huit, c’était éprouvant, mais l’équipe du matin, ça reste exténuant : il faut se lever vers 4 h 30 pour être à l’heure. A force de tourner, j’en ai perdu le sommeil.   » [7]

Mais des millions de chiffre d’affaire

Voici les chiffres connus pour Nataïs : 2010 : 25 millions de chiffre d’affaire. -2011  : 27 millions. prévisionnel 2012 : 33 millions [8]

Alors, Monsieur Ehmann, la première richesse de l’entreprise, c’est l’humain ou… le chiffre d’affaire ?

Les amis des licenciés

 DES LICENCIEMENTS COMME S’IL EN PLEUVAIT

Février 2011 : Rupture de contrat de Ch. Procédure de contestation en cours devant les Prud’hommes d’Auch. Jugement prévu le 20 juin 2012

/ Mars 2011 : licenciement de Br. Procédure de contestation en cours devant les Prud’hommes d’Auch. Jugement prévu le 7 novembre 2012.

/ Mars 2011  : licenciement d’Ab. Procédure de contestation en cours devant les Prud’hommes d’Auch. Jugement prévu le 20 juin 2012. / Juillet 2011 : licenciement de Ni.

/ Août 2011 : licenciement de Ra. après mise à pied en juillet de la même année. Jugement prévu le 7 novembre 2012.

/ Octobre 2011 : licenciement de Ju. Procédure de contestation en cours devant les Prud’hommes d’Auch. Pas de date à ce jour pour le jugement.

/ Décembre 2011 : licenciement de So. Procédure de contestation en cours devant les Prud’hommes d’Auch. Jugement prévu vers octobre 2012.

/ Décembre 2011 : licenciement de La./ Mars 2012 : licenciement de Ma. Procédure de contestation en cours devant les Prud’hommes d’Auch. Pas de date à ce jour pour le jugement.

/Mars 2012  : licenciement d’Al. Procédure de contestation en cours devant les Prud’hommes d’Auch. Pas de date à ce jour pour le jugement.

[6Voir note n°5 de l’article précédant.

[7Nous devrions revenir ultérieurement sur les conditions de travail chez Nataïs. Un dossier est en cours de constitution. Nous consultons en ce moment des experts sur des points techniques importants et graves pour ne délivrer publiquement que des informations parfaitement validées.

[8D’après «  Daily-Bourse.fr  » du 15 mars 2012 ;