Un Autre Futur Avril 2012

Lundi 16 avril 2012, par cnt // Un autre Futur

 Élection

Chiffre du mois

32 %

C’est le taux d’abstention que certains sondeurs prévoient pour l’élection présidentielle.

Chiffre anormalement élevé pour cet événement qui, d’habitude mobilise les
électeurs. De plus il semble que la nature de l’abstention ait évolué. Les gens
s’abstiennent pour des raisons idéologiques et non plus par désintérêt de la chose politique.

Élections tout est joué d’avance

L’effervescence médiatique prend de l’ampleur, et les parieurs font des prévisions devant le comptoir sur les chances de tel ou tel candidat.

Pourtant, peu de surprise dans le scénario, car il y aura un vainqueur, quel qu’il soit, et la victoire du champion déchaînera la joie de ses électeurs.

Ceux-ci auront l’ivresse de l’après match, tandis que les adversaires battus iront au lit déçus. Ressourcé par l’alternance -ou pas-, le pays sera stable.
Mais il reste une information qu’aucun journal ne délivrera, un fait majeur masqué par les feux de Bengale de la victoire ou de la consternation : l’État républicain restera debout, plus fort que jamais en ce lendemain de suffrage !

Réjouissez-vous, hommes d’ordre, policiers, juges, soldats et magistrats, car votre pouvoir sera assuré ; dormez sur vos deux oreilles, exploiteurs de tout poil, car la paix civile sera garantie par la nuée de petits bulletins comme autant de faire-part d’une défaite : celle des travailleurs et laissés-pour compte, toujours victimes de ce jeu de dupes

 Environnement ILS EMPOISONNENT NOS VIES

Le samedi 31 mars, des collectifs de la région Midi-Pyrénées et des alentours se sont rassemblés au monument aux morts, non pour défendre une langue que très peu de gens connaissent, une culture et encore moins
un costume ou une chanson.

Non, ils sont venu défendre leur terre et leur vie qui pourra continuer à prospérer à condition que les capitalistes arrêtent d’exploiter tout et n’importe quoi pourvu que cela rapporte de l’argent.

Leur but aujourd’hui est d’extraire dans les département du Gers, du Lot et Garonne, du Tarn, etc. du Gaz de schiste. Ceci est "dangereux pour l’environnement et l’humanité" car pour l’exploiter il est nécessaire de recourir à un procédé de "fracturation hydraulique". Ce qui a pour effet de dévaster les nappes phréatiques par l’utilisation de produits chimiques en grand quantité et la propagation du gaz dans l’eau.

Il y a aussi des risques sismiques dans les effets secondaires de cette industrie. Il faudra de longues années pour que la terre morte autour des puits de "Schiste" nous donne des fruits et que l’eau soit de nouveau buvable.
Des centaines d’hectares exploités en quelques mois, dévastés pour l’éternité.

Ce Gaz de schiste n’est qu’une infime partie de la destruction planétaire qui est en cours et qui a commencé depuis l’ère industrielle.

Comment allons-nous changer ça ? Nous avons fait le choix de ne pas faire confiance, aux politiques, aux patrons, et à ce système marchand. C’est
à nous et à tous ceux qui le souhaitent de travailler ensemble, pas pour des dollars, pas pour des euros, mais pour le respect de la vie.

Arrêtons la destruction, place à la construction digne et responsable, sans chef ni parti, nous en sommes capables !

Un être humain

 Incroyable mais (bientôt) vrai : un porte-avion sur la Garonne

Elle a exigé d’être équipée de gilets pare-balle, et elle l’a obtenu. Elle a exigé d’être armée la nuit, et elle l’a obtenu. Elle exige maintenant d’être armée de jour. Elle fait même grève pour ça !

Si on lui donne satisfaction, elle exigera bientôt des chars, des auto-mitrailleuses et un porte-avion sur la Garonne.

Le prétexte ? Elle mènerait une vie très dangereuse : mettre des contredanses aux voitures mal stationnées, bloquer avec des barrières le
centre ville le premier dimanche du mois (journée sans voiture) ou faire un brin de circulation... on frémit en effet des multiples dangers que court au quotidien la police municipale !

Il est grand temps de mettre fin au ridicule. Il est urgent de mettre fin au délire. Les armes, les gilets... tout cet attirail est extrêmement coûteux (c’est une belle douille pour nos impôts locaux !). Il est de plus dangereux pour la population : plus on multiplie les armes, plus on augmente la probabilité et la gravité de bavures.

Or, des bavures policières il n’y en a déjà que trop en France. Il n’y a que trop de cow-boys, trop de matamores, trop de gens armés qui roulent des mécaniques, qui prennent des poses méprisantes. Toute cette agressivité affichée ne fait que faire monter l’agressivité dans la population. La violence entraîne la violence.

Il faut maintenant que la raison l’emporte. Exigeons le désarmement total et définitif de la police municipale.