ALES PIQUE NIQUE A LA CAF

Vendredi 6 janvier 2012, par cnt // Chomage/précarité

Le « Collectif exploités énervés d’Alès » a pris « une longueur d’avance » en « passant aux actes », ce matin, lundi 12 décembre 2011, 10 h 00 à la CAF d’Alès : une vingtaine de copains et copines, allocataires RSA, venus accompagner deux couples de résidents d’un village voisin pour faire sauter un contrôle CAF abusif.

Il est décidé d’occuper l’un des bureaux tant que l’affaire n’est pas résolue, sans bloquer le fonctionnement de l’antenne, ni gêner en quoi que ce soit le service. Dans le hall d’attente, les discussions vont bon train, car chacun vient prendre son tour dans cette file d’attente « en perspective d’une matinée foutue » ou avec « l’appréhension d’avoir encore oublié un papier » ; alors, on s’informe des tracasseries que représentent pour sa voisine ou son voisin immédiat « la tenue d’un dossier d’allocataire en «  bonnet du forme  » »,
le gymkhana de celui qui cumule de petites vacations de travail, des « trop perçus » et l’«  assignation à résidence » du contrôle... Après une demi-heure de station au milieu du « défilé d’allocataires », on prend conscience du caractère bigarré et atomisé de ce public d’« invisibles » et de sa fragilité devant l’administration toute-puissante de ses Droits... A 14 h 00, après un «  repas sur place tiré du sac », c’est plié, le contrôle, prévu pour le lendemain est annulé et les procédures de versement de rappels sont parties. Les deux agents-CAF ont écouté, outre les explications et requêtes des intéressé(e)s, des avis contradictoires auxquels elles n’auraient peut-être pas pensé...
Quand on vous dit qu’ « on est là pour les aider à y voir clair » ! Et l’on n’a pas vu l’ombre d’un képi...

_ Un CNT-AIT du lot d’exploités censés énervés...