Un Autre Futur Avril 2011

Lundi 11 avril 2011, par cnt // Un autre Futur

 CANTONALES : Les candidats étaient masqués

Ils n’étaient pas très fiers d’eux, les candidats aux récentes cantonales... Bien que très à droite «  Le Figaro  » a été obligé de l’avouer  : « ... de plus en plus de candidats cachent leur appartenance politique au profit d’un étiquetage local, jugé moins périlleux électoralement  ». Un mensonge par omision et par dissimulation... Quant aux candidats du Front National, ils sont légion à ne pas avoir osé montrer leur bobine sur les affiches électorales  : à leur place, il y avait une photo de la Marine.

Pourtant, il y a en France une loi qui interdit de ne pas montrer son visage en public. Par exemple, quelqu’un qui porte une cagoule dans une manifestation risque une amende et même de la prison... mais, ce qui est valable pour le petit peuple n’est pas valable pour les politiciens  : eux peuvent dissimuler leur visage derrière celui d’une autre sur les affiches électorales et ils peuvent cacher leur véritable appartenance politique derrière des noms de circonstance (par exemple « Le 13 en action  » derrière quoi se cachaient les candidats du parti socialiste dans les Bouches-du-Rhône ou «  Savoie pour tous  », « Loire pour tous » masque pour ceux de l’UMP en Savoie ou en Loire...). Les politiciens ont bien raison d’avoir honte et de se cacher  : de plus en plus de gens ne les supportent plus. C’est pourquoi le parti qui a gagné les cantonales, c’est le parti de l’abstention, à plus de 55 %  ! Majorité absolue au premier comme au deuxième tour. Aujourd’hui, la preuve est faite, les «  élus  » ne représentent qu’une minorité.

Tu aimeras ton prochain comme toi-même, mais de loin...

Pour dénoncer la fermeture des foyers d’hiver et leur mise à la rue, une trentaine de SDF avaient cru pouvoir trouver un refuge symbolique en la cathédrale de Toulouse. Ils n’y ont pas fait de vieux os  : quelques heures à peine après leur arrivée, l’évêque les a fait virer par les CRS, avec tous ses regrets et toute sa compréhension dit son communiqué. L’amour du prochain a des limites...

...et tu le filmera de près

Quand au maire, il vient de décider de multiplier les caméras dans la ville. Ceux qui ont voté pour lui aux dernières municipales parce qu’il jurait être «  anti-caméras » se sont bien faits couillonner. Ils savent ce qu’ils doivent faire la prochaine fois  : s’abstenir !