Figeac rencontre-débat

Jeudi 17 février 2011, par cnt // Agenda des activités des autres syndicats CNT-AIT

Comme le 27 novembre pas mal de gens n’ont pu venir au débat à cause de
la neige, on remet ça le vendredi 25 février à 20h30 Salle Roger Laval
Ancien CES, 2 rue Victor Delbos à Figeac.

Le thème reste "L’assemblée populaire un moyen d’auto-organisation
pour le contrôle de nos luttes" avec bien-sûr l’éclairage nouveau des mouvements populaires de Tunisie et d’Égypte.

L’aristocratie politico-économique tente d’enterrer définitivement le mouvement social. Ils oublient pourtant que les mouvements sociaux s’apparentent à des vagues dont le reflux peut venir renforcer la vague suivante à condition qu’un nombre croissant d’individus soit capable de tirer les leçons des protestations précédentes.

Au cours du mouvement contre la réforme des retraites, beaucoup d’entre-nous ont voulu dépasser le traditionnel spectacle de la contestation et aller au delà du rôle de simples figurants que voulait nous imposer l’intersyndicale.

Ainsi, dans plusieurs villes (Toulouse, Caen, Poitiers, Auch, ...) des Assemblées populaires ont été mises en place hors des cadres institutionnels qui veulent nous bâillonner.

Ce furent autant de lieux où il fut possible de reprendre la parole pour décider collectivement de la conduite et du développement de notre lutte.
Or, prendre l’habitude de libérer la parole, tant individuelle que collective, tout comme le fait de rompre avec l’isolement sont les premiers pas d’un processus d’émancipation.

Ces expériences accumulées durant ce mouvement sont autant de points d’appui déterminants pour le développement progressif d’une future résistance populaire autonome. L’action de la population tunisienne montre qu’une telle résistance peut renverser les pires dictatures.