PAS TOUCHE A MA POUBELLE

Dimanche 24 mai 2009, par cnt // Actualité

Mercredi 11 février 2009 : Un tract ferme, déterminé et un brin humoristique, commence à circuler dans les rues de Montauban (voir encadré). Les habitants de la rue Bessières ne sont pas d’accord qu’on leur ait piqué leurs poubelles. Ils finissent par obtenir un rendez-vous à la mairie. Un petit groupe de 2 ou 3 personnes s’y rend, une sorte de délégation. Mais personne ne les reçoit : on leur a posé un lapin. Qu’à cela ne tienne, les habitants ont compris, dorénavant il n’y aura plus de délégation : ils agiront soudés, en bloc.

Cinq jours passent. Des centaines de tracts sont distribués et 600 signatures collectées pour leur pétition. La presse locale leur fait du gringue. Un débat s’en suit et bien que tout le monde ne soit pas d’accord, un mandaté se rend le lendemain à la Dépêche du Midi, dont le PDG est aussi le président du Parti Radical de Gauche (PRG). Le tract initial, critiquant les politiciens de tous bords, est alors sournoisement transformé dans le journal en un simple communiqué anti-mairie-UMP. Qu’à cela ne tienne, les habitants ont compris, dorénavant ils ne feront plus confiance aux journalistes : Ils communiqueront leur information eux mêmes, en tractant dans la rue...

Le 6 Mars au soir les habitants auto-organisés jettent tous ensemble à la même heure plus de 200 sacs poubelle sur la chaussée. Pendant la nuit, la rue est entièrement déblayée et pour la première fois depuis très longtemps elle est même nettoyée au jet d’eau...

Le Lundi 9 Mars au soir : les habitants ont accepté une réunion proposée par la mairie. Toute l’équipe municipale est là, sauf la mairesse. Ils sont dans leurs petits souliers... Les habitants eux sont venus en nombre : 40 personnes sont là, dans une salle de conférence à quelques encablures de la rue Béssières, et pas à la mairie. Ils viennent donc préparés, soudés, en bloc, non pour demander mais pour exiger une seule et unique chose : "Nous ce qu’on veut, c’est nos poubelles !"

Ah il faut les voir démonter un à uns les officiels qui cahin cahotent... :

  • Un Intervenant Mai-rie :
    "Nous avons fait une longue étude sur le ramassage des poubelles et..."
  • Un habitant :
    "Oui ben vous pouvez en être fier, nous on habite ici et on voit le résultat de vos longues études. Nous ce qu’on veut c’est nos poubelles !"
  • Un Intervenant Mairie :
    "Dans d’autres quartiers on centralise aussi le ramassage des déchets, et ça se passe très bien"
  • Un habitant :
    "Faux ! Les habitants d’autres quartiers sont venus nous voir parce que eux aussi ne sont pas contents... Nous ce qu’on veut c’est nos poubelles !"
  • Un Intervenant Mairie :
    "Ne vous inquiétez pas, si des gens d’ailleurs font preuve d’incivilité en venant encombrer vos nouveau containers, les policiers municipaux après enquête (fouille des poubelles) pourront les verbaliser"
  • Un habitant :
    "Quoi ! Après nous avoir saboté un service qui fonctionnait jusqu’à aujourd’hui, vous voulez en plus nous fliquer ! Si des gens viennent d’autres quartiers pour jeter leurs ordures ici, c’est peut-être justement parce que leurs nouveaux “containers centralisés” sont saturés... Nous ce qu’on veut c’est nos poubelles !"

Et de rebuffades en rebuffades, on pouvait voir ce soir là les souliers de la délégation municipale rétrécir à vue d’oeil. Et ce fut la victoire, la délégation plia : les poubelles seront rendues. Les habitants partirent et boycottèrent le buffet qui avait été monté dans une salle connexe...

Le 20 Mars 2009 au matin : les habitants retrouvent tous leurs poubelles devant leurs immeubles ! Depuis ce jour, les trottoirs de la rue sont en travaux pour être refaits à neufs, les panneaux d’affichages revendicatifs de la rue Bessières sont les seuls de la ville à ne pas être recouverts, et il règne dans la rue une ambiance chaleureuse. Les habitants se saluent, se parlent et évoquent même pour cet été l’organisation d’un repas de quartier...

Un témoin actif

Où sont passées nos poubelles ?!!

Début Février, nous les habitants de la rue Bessières de Montauban, nous nous sommes réveillés sans... nos poubelles ??
Nous pensions à une bonne farce d’un joyeux luron, mais nous apprîmes de manière tout à fait hasardeuse que ces containers à poubelles, dérobés à notre insu, avaient disparu sur ordre de la mairie !

Après de très nombreuses tentatives et prises de contact avec les services de la mairie, nous ne savons toujours rien !
Faut-il appeler " SOS Poubelles Disparues " ?
La seule chose qu’on a bien voulu nous dire, c’est que désormais nous devrons continuer de payer notre taxe ménagère comme si de rien n’était. Ou Comment supprimer un "service public" déjà payant ( !) tout en en conservant les bénéfices !!

Nous, habitants de la rue Bessières, ne l’entendons pas de cette manière et refusons catégoriquement ces méthodes autoritaires ! Comme d’habitude, avant les élections on nous sature de part et d’autres avec d’insupportables promesses, et après il n’y a que les problèmes qui restent. Nous entendons récupérer nos containers à poubelles avec le service qui correspond !

Nous mobiliserons notre rue jusqu’à la victoire.

Les habitants de la rue Bessières