Le capitalisme est malade. Qu’il crève !

Vendredi 17 octobre 2008, par cnt // Agenda du syndicat de Toulouse

la CNT-AIT appelle à un :

Rassemblement Jeudi 30 octobre à 17 heures
Devant la Caisse Régionale du Crédit Agricole
Place jeanne d’Arc
Toulouse

Les trente honteuses

Contrairement au principe numéro 1 du libéralisme, l’enrichissement de quelques uns n’a pas produit l’amélioration des conditions de vie de tous. Pendant ces trente dernières années, de crise en crise, de spéculation en scandale financier, le nombre de chômeurs, de pauvres et de SDF n’a cessé d’augmenter en France comme ailleurs.

Terrorisme alimentaire

Cet enrichissement de quelques uns va finir au contraire par provoquer la misère de tous, jusqu’à atteindre maintenant des sommets dans l’ignoble. Ces derniers mois les spéculateurs se sont enrichis sur les matières premières, ce qui a causé dans le monde entier des famines considérables.
A ce jour cinquante mille enfants meurent quotidiennement, victimes des conséquences de cette malnutrition. Il s’agit là d’un véritable crime contre l’humanité.

L’énorme mensonge

Et pour sauver ces enfants d’une mort atroce, il n’y avait pas les moyens. Il y a peu encore, pour régler les problèmes sociaux, les politiciens nous disaient que « les caisses étaient vides ». Et voilà que subitement, comme par magie, pour sauver les mêmes spéculateurs, pour sauver les responsables de ce crime contre l’humanité, les états trouvent des milliards d’euros qui ont été jetés sur les marchés financiers en quelques jours !

Auto-organisation !

Nous ne pouvons plus être dupes de tant de crimes appuyés sur tant de mensonges. L’expérience nous montre qu’il n’y a rien à attendre de la part du pouvoir actuel et des multiples prétendants à sa succession. Il nous reste tous ensemble à imaginer une autre société basée sur les valeurs essentielles qui ont été piétinées sans vergogne, celles de la solidarité, de l’entraide, de la liberté. Dans ce cadre c’est à chacun de prendre ses responsabilités et d’agir, dans son entreprise, dans son quartier, pour réaliser un autre futur.

Pour ceux qui ont la volonté d’agir, 1er rendez-vous lundi 20 octobre à 20h au local de la CNT-AIT (près des Carmes).