Agir de façon autonome

Dimanche 18 novembre 2007, par cnt // Actualité

Nos fins de mois sont de plus en plus rudes, voire même impossibles ; de plus en plus, nos vies sont réduites à une tentative de survie, soumises à la galère de l’intérim, à la trouille du chômage, à l’augmentation des coûts de l’alimentaire, du transport, de la santé, à la disparition progressive de la retraite, etc. Qui sème la misère récolte la colère. Cela, nos oppresseurs le savent bien ; ainsi, le fichage et le contrôle social de nos existences atteignent des dimensions toujours plus alarmantes, par le biais d’une utilisation fallacieuse de l’idée de progrès ; bienvenue dans le monde de big-brother.

Tout cela répond aux aléas multiples du capitalisme, qui s’accommode volontiers des successifs changements de gouvernements. D’ailleurs, qu’ils aient été de droite ou de gauche, leurs actions n’ont consisté qu’à nous enfoncer un peu plus.
Le « je-m’en-foutisme », la « résignation », et le « coup de gueule individuel » ne changeront pas la donne. Ils ne feront même que l’empirer. Seule la lutte est efficace, comme lors du mouvement contre le CPE/CNE. Pour qu’elle soit victorieuse, nous, exploités, opprimés et/ou indignés, ne pouvons compter que sur nous-mêmes. C’est-à-dire que nous devons développer nos propres capacités pour agir de façon autonome, en nous passant des « services » des bureaucrates syndicaux. Ceci implique de créer des comités de lutte regroupant toutes les personnes qui refusent de s’écraser et qui désirent faire face activement et collectivement à l’oppression généralisée. D’autre part, il est impérieux que ces comités de lutte refusent l’enfermement dans le corporatisme (la simple défense de son intérêt catégoriel). Lycéens, étudiants, précaires, travailleurs et chômeurs : soyons tous unis dans des comités de lutte et les assemblées générales, les deux terminaisons nerveuses de la lutte. Les anarcho-syndicalistes de la CNT-AIT appellent cela la résistance populaire autonome.

Mais, depuis trop longtemps, la démagogie et l’illusionnisme sont utilisés pour fourvoyer la lutte dans l’impasse. Il est nécessaire par exemple de rompre avec le rituel des manifestations et des actions sporadiques sans perspectives réelles. Attaquons-nous aux véritables cibles représentatives des pouvoirs (politique, économique, ...) en les bloquant à notre avantage.

Résistance populaire autonome ! Grève générale !
L’Etat et le patronat continuent, la lutte aussi !

Régimes Spéciaux et privilégiés !

  • Régime spécial pour les salaires :
    +170% d’augmentation pour un certain président et + 300% d’augmentation pour les frais de son palais !
  • Régime spécial pour les impôts :
    Bouclier fiscal rapportant au super-riche 15 milliard d’euros !
  • Régime spécial pour le chômage des députés :
    5 ans d’indemnités chômage après un « travail » de 5 ans seulement !
  • Régime spécial des patrons :
    Stock options à la pelle, indemnités colossales quand ils sont virés pour incompétence,

Alors, c’est qui les privilégiés ?