Communiqué des Etudiants du Mirail en Lutte : Organisons NOUS !

Vendredi 11 mai 2007, par cnt // Resistance populaire

Suite à l’Assemblée tenue au Mirail aujourd’hui à 13h, nous n’avons pas "voter" de blocage ni de grève, mais la lutte politique et sociale continue.

Devant une réapropriation active de l’assemblée générale du mIrail, trop souvent dirigée par des syndicats bureaucrates, nous avons aujourd’hui entamé une nouvelle ère de prise de décision de façon autonome et horizontale.
En effet, plus de 2000 personnes présentes en Amphi montraient une volonté de se donner les armes pour la résistance et l’entraide. Malgré les récalcitrantEs au blocage ou à la grève, ayant les mêmes pseudo arguments de peur d’étudiants-citoyennistes (révision, examen, peur du blocage, etc), nous entamons la première phase de nous reapproprier les cours, de nous reapproprier cet endroit populaire et critique de convergences de savoir et de luttes, qui nous appartient à toutes et tous !

Même si des grèves étudiantes sont prévues pour la rentrée ( en juin et septembre), même si les individus attendent les premières réformes de notre cher Sarkozy, nous ne voulons plus être bercée dans une illusion, maintenue par des paroles hypodermiques des médias et consorts politiciens.

Nous voulons tout et tout de suite...aujourd’hui à la Fac de Tolbiac des étudiantEs scandéEs "aprés mai 68, mai 2007 ! !"

Le rapport de force est présent, hier 6 personnes écopées à Toulouse de 1 à 2 mois de prisons fermes pour avoir jetés des projectiles ou "commencer" à allumer des poubelles ? faut-il des exemples de prisonniers politiques, pour montrer que la démocratie fait son boulot de bourrot, d’assasin ? le fait de jeter des projectiles n’est-il pas un acte politique ? Qui seront les suivants ? les individus sur les belles photos en couverture de la "Depeche du midi" non floutées, prises dans des actes de "violences"... ?

Rejetons cette société du spectacle induit par les médias dominants, et organisons-nous.

Nous avons décidés suite à cette Assemblée populaire, de soutenir les copains et copines de Tolbiac et les autres étudiantEs (futur) en étant solidaire.

Pour ce fait, pour le moment, nous nous donnons rendez-vous demain à partir de 10h devant l’Arche, afin d’occuper une salle, et de pouvoir y tenir une permanence. Cette permanence nous permettra de s’organiser, de débattre, d’écrire, de débriffer Fac et Lycées (Toute personne intéressée est la bienvenue) et de concevoir un autre futur "PROCHE".